AAAVAM
Actualités
Une Indemnisation équitable
 L'Associations AAAVAM lutte contre les accidents de la circulation favorisés par les anxiolytiques (tranquillisants et somnifères), nous faisons partie de la Sécurité Routière.

Nous sommes à la disposition, avec des médecins conseils de blessés, des Victimes impuissantes, à la merci des compagnies d'assurances qui leur proposent souvent une indemnisation insufisante.

L'AAAVAM  assiste efficacement les Victimes dès les premières démarches pour obtenir une indemnisation équitable et supérieure à celle que leur propose la compagnie d'assurances, même s'il s'agit de leur propre compagnie !

Dores et déjà, informez ces personnes de n'acepter aucune proposition d'indemnisation avant de nous avoir contacté.
Actualités Lire la suite Toutes les actualités
Vidéo AAAVAM
Loading the player ...
 
"Allô Docteurs" - France 5
Voir toutes les vidéos
Edito
Colloque :La Loi sur la modernisation de notre système de santé

L’AAAVAM est entrée dans sa 25ème année de Combat pour qu’en France en 2016 au pays des droits de l’Homme, les Victimes des accidents et des maladies liés aux médicaments soient enfin reconnus, également pour les aider à obtenir dans des délais raisonnables les réparations financières totales de leurs préjudices. Nous luttons aussi pour que grâce à la Pharmacovigilance en temps réel la médecine progresse afin d’éviter des catastrophes iatrogènes à répétitions.

Les membres fondateurs responsables de la création de l’AAAVAM selon la Loi de 1901, sont toujours présents malgré le poids des 25 années de lutte contre la corruption et l’obscurantisme qui minent la France dans le domaine de la santé publique entres autre !

L’Association a été créée en 1992 pour combattre les actes de violence, les tentatives et les suicides favorisés par les tranquillisants et les somnifères « anxiolytiques » de la classe des Benzodiazépines. En effet, chaque année il y a en France environ 200.000 T.S., et 14000 autolyses réussies (dissimulation officielle incluse) !

L’AAAVAM qui est la seule Association à combattre ce fléau, a aussi été sollicitée pour d’autres catastrophes iatrogènes : celles des anti cholestérols Bayer® Staltor® et Cholstat®, puis du Vioxx®, de l’Agreal®, de l’Isomeride® ainsi que d’autres médicaments toujours sur le marché comme les Quinolones, le Sabril®, la Cordarone®, Etc …

Les 200.000 T.S., les 30.000 morts favorisés ou occasionnés directement par les médicaments restent un sujet « Tabou » qui n’intéressent pas les politiciens souvent aidés financièrement par les labos. Pour la population, ces « Tabous » sont compréhensibles : en effet, « favoriser » la guérison par le médicament c’est porteur d’espoirs, mais lorsque cela ne fonctionne pas, que les « effets indésirables » sont graves, c’est l’abandon et le rejet des Victimes par peur de contagion morale !

La Loi « Marisol Touraine » dite de « Modernisation du Système de Santé » devrait, dès que les décrets d’application seront publiés, faciliter les recours des Victimes ; le regroupement des « actions » devrait soulager les Tribunaux débordés par ces plaintes. Débordement qui a donné lieu ces dernières années à des refus d’expertises médicales, ou à des « dénis » de Justice. Cette Loi devrait faire cesser ces abus, qui peuvent amener des individus à commettre des actes désespérés.

Après l’effroyable affaire de la Thalidomide®, puis celle du Distilbène®, l’AAAVAM ne comprend pas qu’une nouvelle catastrophe comme celle de la Depakine® ait pu se produire. Il serait utile de rappeler, par des actions de prévention, aux femmes en âge de procréer que le tabac, l’alcool et les médicaments sont proscrits pendant la période de grossesse !

En attendant, la Solidarité Nationale, c’est-à-dire nous tous, payons déjà pour ces malheureuses petites Victimes, en effet : un handicapé peut, d’après la Cour des comptes, coûter à la Solidarité Nationale jusqu’à 9 Millions d’euros.

Une pensée pour ces familles qui n’avaient pas mesuré la dangerosité de la Depakine® des Laboratoires Sanofi®, multinationale qui avec près de dix milliards de bénéfices sur le dos des malades peut payer pour aider la Solidarité Nationale !

Bonnes Vacances à tous et rendez-vous en septembre pour des informations.
.
Georges Alexandre Imbert


 

Lire la suiteTéléchargements
   
- Bulletin N° 40 - Télécharger
Newsletter
Newsletter
 
Nom :
Prénom :
E-mail :
 
Newsletter
TNC