Suivez-nous   facebook   twitter   instagram     Contact   contact
GEORGES-ALEXANDRE IMBERT
GEORGES-ALEXANDRE IMBERT PRESIDENT DE L’AAAVAM

Issu d’une famille de médecins, Georges-Alexandre Imbert travaille de nombreuses années dans le droit immobilier avant de cesser son activité en 1992 après le décès de son fils.

Il crée alors l’AAAVAM dont il est depuis le président.

Son expertise l’a également amené à s’occuper des questions de sécurité routière en lien avec l’usage de médicaments pour la préfecture de Paris (1995-2005).
Il publie en 2011 Crimes sous tranquillisants (éditions du Dauphin), qui relate les affaires criminelles les plus sanglantes commises sous l’emprise de tranquillisants et apporte un éclairage scientifique et économique sur le marché des médicaments.

Aujourd’hui, il continue de consacrer l’essentiel de son temps à aider les victimes de médicaments.
L’AAAVAM QUI SOMMES-NOUS ?

L’AAAVAM a été fondée en 1992, suite au nombre de suicides de plus en plus élevés en France, imputables aux benzodiazépines.

BUTS DE L’ASSOCIATION :

PRÉVENIR les Citoyens des dangers de certains médicaments aux effets indésirables et paradoxaux très graves mal indiqués dans les notices d’utilisation ou dans le dictionnaire VIDAL®
OBLIGER les médecins à avertir du danger de dépendance des drogues légales
FAIRE INTERDIRE de la prescription courante les tranquillisants et les somnifères, les anti-cholestérols, certains anti-douleurs et autres « produits de santé » trop actifs
AIDER À FAIRE RÉVISER les procès où ces médicaments ont été responsables de crises de violence ayant entraîné « mort d’homme ».
FAIRE RÉEXAMINER la nomination des médecins experts judiciaires auprès des Tribunaux.
FAIRE INDEMNISER de manière équitable et automatique les victimes ou leur famille.
FAIRE POURSUIVRE par la Justice les responsables sanitaires.
REPRÉSENTER les utilisateurs, auprès des services de pharmacovigilance, et des C.R.C.I.

Buts de l'association Buts de l'association
AAAVAM
GEORGES-ALEXANDRE IMBERT
EDITO EHPAD

L’AAAVAM reçoit régulièrement depuis 30 ans des plaintes de personnes désespérées par les traitements infligés à leurs parents dans des EHPAD (Maisons de retraite).

 

Les médecins sont responsables des soins délivrés à leurs patients dans ces établissements, leurs prescriptions peuvent s’avérer mortifères, et comme le soulignait le Professeur de psychiatrie Édouard Zarifian favoriser des passages à l’acte violent, des chutes, et depuis quelques années la maladie d'Alzheimer.

 

Ces médecins attachés à ces Maisons de retraites EHPAD sont pleinement responsables, ils ne doivent pas être complices, aussi, si au lieu de dénoncer des maltraitances, ils se contentent de multiplier les doses d’anxiolytiques, ils tombent sous le coup de la Loi pénale, ils doivent êtres sanctionnés lourdement et radier de l’Ordre des médecins.

 

D’un point de vue réparation, chaque cas étant différent, et bien que l’AAAVAM soit une Association agréée Nationalement, il nous semble difficile de mettre en place une « Action de Groupe Santé », ou même une plainte pénale groupée.

 

Aussi nous proposons aux familles qui nous ont contactées, d’étudier gracieusement leur dossier avec l’avocat de l’Association et le cas échéant un médecin du recours, ainsi nous pourrons leur adresser notre « avis associatif » important pour la Justice (nous sommes depuis 30 ans une Association partenaire de la Justice).

 

Ainsi nous pourrons, le cas échéant, nous constituer « partie civile » à vos côtés pour une plainte pénale auprès du Procureur de la République ou du Doyen des Juges d’instruction.

 

Georges Alexandre IMBERT
Président de l’AAAVAM
Palme d’OR du Bénévolat

CORONAVIRUS
ACTUALITE CORONAVIRUS

CORONAVIRUS Pandémie

 

L’AAAVAM est comme beaucoup d’Association confrontée au COVID-19, pour autant nous restons à votre écoute par E-Mail, par courrier et le cas échéant par téléphone de 9 H à 12 H et de 14 H à 17 H

En cas d’absence vous pouvez laisser un message.

Les bureaux du 10 rue de la Paix 75002 Paris ne sont pas accessibles au public, mais vous pouvez déposer des documents sous enveloppes à l’huissier au rez-de-chaussée.

 

Nous restons disponibles pour vous aider dans vos démarches pour faire reconnaitre votre statut de Victime, défendre vos droits et obtenir par des Actions de Groupe Santé ou individuellement l’indemnisation de tous vos préjudices. 

 

Prenez soin de vous et de vos proches.



> Toutes les actualités

VIDEOS

Patients : les associations peuvent vous aider
Allô Docteurs
Le 22 septembre 2016
"Patients : les associations peuvent vous aider"
Crimes sous tranquillisants
France 2 - C'est au programme
Le 16 février 2012
"Crimes sous tranquillisants"
FIAP - PARIS
Colloque
Le 16 octobre 2010
"FIAP - PARIS"
Les médicaments qui tuent
France 3 - @ la carte
2010
"Les médicaments qui tuent"
Témoignage de Georges-Alexandre IMBERT
France 2 - C'est au programme
2010
"Témoignage de Georges-Alexandre IMBERT"
Les plaintes soulevées par l'Agréal <strong>©</strong>
France 2 - Journal de 20h00
Le 9 avril 2010
"Les plaintes soulevées par l'Agréal ©"
Bulletin d'information de l'AAAVAM
Bulletin n°51 - Janvier 2022 Bulletin n°51 - Janvier 2022
> Tous les bulletins